Une nouvelle illustration de la pollution atmopshérique de la vallée

Ce cliché a été pris le vendredi 9 mars 2018 à 15h15, seulement quelques heures après un épisode de pluie qui avait lavé l’atmosphère. On voit très distinctement le nuage de pollution qui s’est rapidement reformé, même si le panache de fumées qui sort des fours de l’usine Ferropem semble discret.

Cette image illustre parfaitement la quantité importante de polluants atmosphériques qui est produite par ce site industriel. C’est une production permanente puisque le principe de fabrication du silicium repose sur la combustion de matières premières dans des fours électro métallurgiques.

Les rejets atmosphériques de couleur blanche et porteurs de fumées de silice qui sont captés par Ferropem dans les filtres ne sont pas les seuls rejets produits. Leur absence dans la vallée ne signifie pas que l’usine ne pollue pas.

mars 15, 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *